Monday, 22 April 2013

En cavale avec bébé

Pas vraiment en cavale, d'accord. Mais sur la route, en voyage, en avion... pas à la maison. On le dit souvent, les bébés sont des créatures d'habitudes. Partir en voyage serait donc l'antithèse des habitudes et de la routine. Par contre, je crois que bien préparés et un peu ouvert d'esprit, ça peut fonctionner à merveille. J'ai trouvé notre première expérience de voyage avec Léonard fantastique. Ce succès est en majeure partie du aux Cheerios. Cheerios? vous dîtes. Oui.


À Montréal, avant le départ


Quelques semaines avant le voyage, j'ai lu cet article où une jeune maman parle de son premier voyage avec bébé et comment les Cheerios lui ont sauvés la vie. C'est à ce moment que j'ai décider de les introduire à Léonard et quelle chance! C'est tout ce que ça prenait pour remettre un sourire (ou enlever une grimace) sur son petit minois. Autant dans l'avion, qu'au souper ou à la plage. 
Et parlant d'avion, pour le trajet, assumez que le bébé ne dormira pas et prévoyez des "activités" en conséquence, s'il s'endort, tant mieux! Comme ça, vous ne serez pas mal pris.





Pour le reste de la nourriture, un conseil que j'aurais à vous donner est de vous demander qu'est-ce qui sera facile et disponible pour nourrir votre bébé. S'il est encore à l'étape de l'introduction des aliments, introduisez-les avant de partir! Par exemple, pour le Mexique, j'ai ajouté le yogourt, les mangues et les pâtes à sa diète avant notre départ, car je savais que ces aliments seraient faciles à trouver. 

Autre chose que nous avons fait avec Léo pendant le voyage est de tenter de garder une routine similaire à celle de la maison. Malgré tous les chamboulements d'horaire, nous avons maintenu ses deux siestes. La première se faisait dans sa poussette, peu importe où nous nous trouvions et pour la deuxième, nous retournions à la chambre. C'est sur que c'est un peu embêtant d'aller passer une heure ou deux dans une chambre d'hôtel, mais cela permettait à Léo (et Dom) de faire une belle sieste dans une pièce sombre et fraîche et d'être en forme pour la soirée. C'est le genre de petit compromis qui vaut la peine en voyage.




Parlant de poussette, j'ai un peu regretté notre poussette parapluie. Oui, elle était très légère et ultra-compacte, mais pour tout le temps que Léo a passé dedans, nous aurions pu apporter sa poussette régulière. Je vous conseille donc de bien évaluer vos besoins avant de partir, si le bébé sera toujours dans la poussette, ça ne dérange pas vraiment qu'elle soit plus lourde à transporter... elle roule! Nous avions aussi apporté le porte-bébé, pratique pour marcher dans le sable!

Pour finir, je dirais que notre kit de survie que nous traînions en tout temps contenait : Cheerios, banane, bavette, bouteille d'eau, cuiller, crème solaire, chapeau, couches (évidemment!) et un biberon+formule, car dans la chaleur et toute l'action, il était parfois difficile d'allaiter Léo!

En sommes, ce fut un voyage sans embûche avec un petit poupon de super bonne humeur! 


Dans notre petit havre de paix






No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !