Sunday, 26 January 2014

Des sœurs et des cousins

Hier matin, j'ai habillé Léonard et nous sommes partis en direction de Boisbriand, où mon amie a sa maison. Quand je dis amie, c'est un bien petit mot, il s'agit plus de ma sœur spirituelle si on peut dire. Vous savez, le genre d'amie qui nous connait depuis toujours, avec qui on partage tout. Le genre d'amie qui tombe enceinte en même temps que nous. 

Les journées que nous passions ensemble à relaxer, papoter, siroter des cafés et des cocktails se sont transformées en journées de haut stress à courir après deux bambins surexcités et à essayer d'éviter les blessures majeures (les blessures mineures étant inéluctables). Léonard et Béatrice sont maintenant à un âge où jouer ensemble n'est pas un concept qu'ils comprennent, alors qu'ils veulent toujours jouer avec le même jouet en même temps. Le résultat n'est pas difficile à imaginer (mais pour vous aider, je peux vous dire qu'il contient des cris et des tapes… dans le visage).




Pour avoir essayé plusieurs trucs, dont sortir les jouets en double ou encore attirer un bébé dans un autre coin avec un nouveau jouet ou une chanson, la nourriture a définitivement été la meilleure tactique. À condition qu'ils aient chacun leur bol évidemment, puisque j'ai découvert que Léonard est un peu très territorial avec ses Cheerios




Je dois dire que dans le monde de la maternité, avoir une amie avec un bambin du même âge est très précieux. C'est quelqu'un avec qui comparer des photos de picots rouges. Quelqu'un avec qui ventiler après une crise interminable. Quelqu'un avec qui échanger des trucs pour des cocos qui ne veulent plus rien manger. Quelqu'un qui te laisse changer une couche sur son divan. Tout ça semble un peu futile, mais ça fait le plus grand bien d'avoir une personne qui comprend exactement ce qu'on vit, parce qu'elle le vit aussi.
Et puis quand on voit nos poussins se donner des becs, eh bien là, c'est le comble!


No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !