Wednesday, 5 February 2014

En batch

Cela fait tout juste six mois que je suis retournée au travail, mais je ne serais pas encore prête à dire que ma conciliation travail-famille est parfaitement au point. Après un automne assez chaotique, le début de l'hiver s'annonce toutefois un peu mieux. Je dirais que ce qu'il y a de plus dur à gérer pour nous est de manger. En fait, manger tout court, c'est assez simple. Manger des portions saines équilibrées à tous les jours, tous les soirs, tous les midis, tous les matins.. pas vraiment! Avoir un petit loup à nourrir remet les choses en perspectives. Un souper popcorn et pretzel était tout à fait convenable pour moi il y a deux ans, mais évidemment que je ne penserais même pas servir ça à Léonard aujourd'hui.

La constance s'est trouvée à être notre problème majeur ici. Deux beaux soupers lundi et mardi, et pouf plus rien pour mercredi. Un délicieux repas le jeudi, rien à manger au travail le lendemain. Avec Léonard qui a tranquillement migré de ses purées au même repas que nous, il a fallu trouver une solution. Il y a des limites au nombre de fois par semaine qu'on peut servir des toasts au beurre de peanuts à son fils sans se sentir coupable. (Au souper, je dis, car les toasts sont tout à fait de mise au déjeuner)




Bon, nous n'avons rien inventé, nous avons simplement décidé d'appliquer ce que toute bonne famille organisée fait déjà. Cuisiner en batch pour remplir le réfrigérateur et congélateur. Alors depuis janvier, nous sommes à nos fourneaux; jambalaya, chili, braisé, sauté de légumes, enchiladas, lasagne, cari, alouette… Pendant la semaine, nous je feuillette les sites de cuisine pour trouver des recettes et nous les mettons à exécution ensemble le dimanche.

Encore une fois, nous avons un léger problème de constance. Le premier dimanche, nous avions 25 portions de plusieurs mets différents tous préparés à l'avance et deux semaines plus tard, on a dîné des cup-a-soups parce qu'on avait plus rien à manger.

Mais ça viendra, et en attendant, nous allons continuer cette petite tradition de popote du dimanche. Cuisiner en famille est une activité que j'apprécie beaucoup alors comme on dit: on va joindre l'utile à l'agréable!

No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !