Tuesday, 19 March 2013

Braver la tempête

Des tempêtes au mois de mars, c'est toujours pire qu'au mois de décembre. En décembre, je suis terriblement excitée lorsque autant de neige tombe et je commence à faire des paris à savoir s'il en restera encore à Noël. En mars par contre, je prie pour que toutes ces précipitations fondent au plus vite. Et hier ne serait pas assez vite! Détrompez-vous, j'aime bien la neige, mais la neige en mars? Meh.




Cela dit, une fois qu'elle est là, la tempête, aussi bien en profiter et s'amuser un peu! C'est pourquoi même si rester vautrée à l'intérieur à siroter des cafés en regardant Léo jouer avait ses attraits, j'ai décidé de braver (un peu) la (pas si grosse que ça dans le fond) tempête.




Je suis donc partie, Léo bien emmitouflé dans son traîneau, dîner chez une amie. Elle a un garçon du même âge que Léonard, ce qui nous fait un playdate en même temps. C'est pas mal mieux que de rester à la maison. Parler à quelqu'un qui mesure plus de deux pieds, des fois, ça fait toute la différence. Les garçons, eux, ont eu beaucoup de plaisir, et nous on a appris que doux n'a encore aucune signification pour eux. Aucune.


Nico et Léo


Quelques minutes plus tard...

No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !