Sunday, 3 March 2013

Pleurs dans la nuit

Lorsqu'on a un bébé, une des premières questions qu'on se fait poser est : est-ce qu'il dort bien la nuit? Être fatigué devient comme un badge de reconnaissance pour les nouveaux parents. On porte nos cernes bien fièrement : ouf, je n'ai dormi que 3h la nuit dernière! Ce dont on parle moins, c'est comment on est réveillé la nuit. Par les pleurs. Juste l'écrire, j'en ai des frissons.

Léonard dort assez bien maintenant, mais les premières semaines ont été difficiles. Il ne voulait dormir que dans nos bras. Ce qui veut dire que pour les 3 premières semaines, Dom et moi avons dormi
"à relais". Chacun notre tour, nous allions dormir une heure ou deux, pendant que l'autre restait au salon, avec Léo bien endormi dans nos bras. Quand Dom est retourné travaillé, nous n'avons pas eu le choix de déposer le bébé de temps à autre pour le faire dormir.

Ça se passait comme suit : bébé s'endort dans mes bras, à pas lents je me dirige vers le landau, en une motion souple et délicate je dépose le petit paquet dormant dans le lit... et j'attends. 4 fois sur 5, c'était un réveil instantané et tout était à recommencer. Mais lorsque ça fonctionnait, je reculais à petit pas silencieux pour aller me glisser tout doucement sous les couvertures et espérer dormir un peu.
C'est là que la boule d'angoisse s'est installée. Une fois couchée, je restais à l'affût du moindre petit son qui m'annoncerait que la bête s'était réveillée. Et tranquillement, je finissais par sombrer dans le sommeil moi aussi. Jusqu'aux prochains pleurs. L'effet de ces cris dans la nuit lorsqu'on est endormi (et en manque de sommeil) est brutal. Je crois que la meilleure manière de les décrire serait le tiraillement qu'on ressent dans le ventre lorsqu'on aperçoit un policier sur l'autoroute alors qu'on sait qu'on dépasse la limite de vitesse. Mélangé à la nausée qu'on a dans les montagnes russes. Mélangé à un choc électrique. Tout ça, à la puissance mille. Et tout ça, à chaque nuit, plusieurs fois par nuit. C'est de quoi user une maman.

dort - ne dort pas - dort - ne dort pas


Depuis un certain temps, j'avais mis tous ces souvenirs derrière moi, puisque Léonard dormait très bien, sans se réveiller pendant la nuit. Mais récemment, il a recommencé à se réveiller. Soupir. Espérons que ce n'est que de passage car je m'étais habituée à un sommeil ininterrompu. Et j'aime beaucoup dormir. Beaucoup beaucoup.












No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !