Wednesday, 2 July 2014

Date night

Dans la première année de Léo, Dom et moi arrivions souvent à nous trouver des moments seul à seul pour se retrouver en amoureux. Pas nécessairement des sorties à l'extérieur, mais des soirées aussi simples que s'ouvrir une bonne bouteille de vin une fois Léo couché et se préparer un petit souper gourmet. Tout ça s'est gâté lorsque je suis retournée travailler. La routine a changé, les soupers se font maintenant en famille et une fois Léo couché... nous sommes crevés. Lorsque les grands-parents se sont offerts pour garder samedi soir, au lieu de nos tergiversations habituelles : oui peut être, nous verrons, si on est en forme etc... nous avons dit oui immédiatement.




J'ai mis ma robe longue, maquillé mes yeux et nous somme partis découvrir le Omma dans le Mile End. C'est un petit resto coréen dont j'entendais grand bien depuis longtemps et qui nous ne a pas déçu une seule seconde. À nous deux, nous avons mangé des dumplings végés (Mandoo), une crêpe coréenne (Pajun), du tolu vapeur (Dubujim), une salade de porc, carotte et concombre (Sooyook) ainsi que des grillades de bœuf (Bulgogi). Des plats tous aussi délicieux les uns que les autres. Nous avons aussi surmonté notre peur du kimchi, ces légumes fermentés typiques de la Corée et franchement, ce n'était pas mauvais du tout!




Après souper, nous avons déambulé main dans la main sur la rue Bernard tels deux petits tourtereaux. Pour digérer, nous nous sommes pris deux portions (une exagérée pour moi, une régulière pour Dom) de crème glacée italienne. Alors que le soleil commençait à se coucher sur Montréal, nous n'avions pas encore envie de rentrer à la maison. Sans trop savoir où nous allions, nous sommes aboutis à notre premier appartement de Cote-des-Neiges. En passant dans notre ancienne ruelle, tous les souvenirs de nos premières années nous remontaient à la tête, des soirées au bar d'à côté aux fusibles qui sautaient tout le temps (quelle idée d'utiliser le micro-onde et le séchoir en même temps!). J'adore notre quartier de Verdun, je m'y sens à la maison, mais en sirotant un dernier café pas très loin de l'Oratoire, je me suis souvenue de combien j'avais aimé Côte-des-Neiges!




Cette soirée nous a fait un immense bien. J'adore plus que tout le papa que Dom est devenu, mais se retrouver entre nous m'a rappellé la personne dont je suis tombée follement amoureuse à l'université. 




No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !