Thursday, 26 February 2015

Mes Violette

D'aussi loin que je me souvienne, je me suis dit qu'un jour, si j'avais une fille, je la nommerais Violette. C'est le prénom d'une femme qui a été très marquante dans ma vie malgré le peu d'années où nous nous sommes croisées, ma grand-maman. Si je n'ai pas encore écrit trois lignes et que les yeux me picotent déjà, c'est que je n'ai pas encore totalement accepté son départ, plus de dix ans plus tard.

C'est que voyez-vous, c'était une femme vraiment extraordinaire. Elle était forte, sûre d'elle, flamboyante et un peu rebelle. Elle a toujours fait les choses à sa façon, sans se soucier du regard des autres. Elle disait les choses comme elle les voyait, peut-être de façon un peu abrupte, mais toujours honnête et vraie. Je me rappelle durant mon adolescence, j'ai eu cette folle idée de me raser la tête (je blâme G.I.Jane) et quand ma grand-mère m'a vu, la première chose sortie de sa bouche a été : ''Ouin, on voit juste ton nez dans ta face astheure''. Tourner autour du pot n'était pas du tout dans ses habitudes.

Elle m'a appris à former mon opinion et continuer de croire en mes idées mêmes lorsqu'elles n'étaient pas populaires. Je me souviens que dès mon jeune âge, elle m'encourageait à faire les choses par moi-même. Elle m'a montré qu'on est souvent capable d'entreprendre plus que ce qu'on pense, qu'il faut simplement oser, nous faisons notre propre chemin. C'était une femme robuste et directe, mais avec une chaleur inouïe lorsqu'on s'en approchait.

C'était aussi une femme spirituelle, elle a d'ailleurs écrit plusieurs livres sur le sujet. J'étais un peu jeune pour saisir tous les concepts dans ses écrits, mais certaines notions sont restées bien gravées dans ma mémoire. Comme de prendre le temps, avant de se coucher, de trouver ce qu'on a apprécié dans la journée, trouver les choses auxquelles on a envie de dire merci. Que ce soit le délicieux biscuit au chocolat qu'on a mangé, ou la discussion avec un ami qui nous a vraiment fait du bien. Cela faisait parti de ce qu'elle appelait l'inventaire quotidien. Je vous recommande fortement d'essayer!

Il y a encore tant de choses qui me font penser à elle dans mon quotidien, comme si je ne voulais pas vraiment la laisser partir. Une chanson de Michel Fugain comme celles qu'elle faisait jouer sur le petit stéréo perché sur le réfrigérateur. Une pomme trop molle, comme toutes les pommes de son bol à fruit. Une améthyste, sa pierre préférée. Le caroube, comme dans le mélange de fruits séchés qu'il y avait toujours à notre disposition (et que je n'ai jamais aimé d'ailleurs!). 


Violette, Dany, mini moi (et la bague au doigt de ma mère)


Le jour où Ella Violette est née, ma mère m'a fait le plus beau des cadeaux. Elle m'a offert la bague que depuis aussi loin que je me souvienne j'ai vu à son doigt. Cette bague est arrivée dans ma famille en juillet 1929, au doigt de Grace, mon arrière-grand-mère. Puis, c'est sa fille Violette, l'ainée d'une famille de huit qui l'a à son tour portée jusqu'au dix-huit ans de ma mère. Ma petite maman a donc honoré la tradition familiale en me l'offrant le jour de la naissance de ma fille. C'est avec beaucoup d'émotions que je porte cet héritage. Chaque fois que je la vois briller, je pense à tout le chemin qu'elle a parcouru, à toutes les épreuves et triomphes des femmes qui l'ont portée avant moi. Je suis fière d'être la prochaine qui l'honorera, puis j'ai hâte au jour où je l'offrirai à Ella. Hâte de lui raconter tout le chemin que cet anneau aura parcouru.




Je suis aussi fière que ma fille porte le nom de Violette, le nom de son arrière-grand-maman qu'elle n'aura jamais connu. Même si je suis encore triste qu'elle ne soit plus là pour me guider, me parler, me donner son opinion brut et sans détour, ma nouvelle petite Violette et maintenant cette bague m'aident à me rappeler tout le savoir qu'elle a su m'infuser avant son départ. 

Ma grand-mère croyait fortement aux anges gardiens et elle parlait au sien régulièrement (je vous ai dit plus tôt que c'était une femme spéciale!). Mais je ne sais pas si elle savait qu'elle allait un jour devenir le mien et que nous aurions maintenant nos propres tête-à-têtes. ♥



No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !