Monday, 29 June 2015

Une demie

Voilà déjà une demie année que je rencontrais pour la première fois ma petite violette. J'ai l'impression qu'elle fait partie de notre famille depuis toujours, mais d'un autre côté, il me semble qu'elle s'est jointe à nous hier. Rien de plus relatif que le temps. Avec un bébé, nous sommes toujours pris dans la dichotomie je voudrais qu'ils restent touts petits toute leur vie et mais quand est-ce que cette (terrible) phase sera terminée? Mais au final, ils finissent toujours par grandir et on se serait bien levé mille fois par nuit encore un peu pour si ça pouvait les garder petits plus longtemps...




Je relis mon compte-rendu des trois mois d'Ella et comme ça a changé! Ses traits s'affinent, mais je dirais qu'elle a encore le même visage. Pour ce qui est du sommeil, tout est différent! Avec un peu de notre aide, Ella a (enfin) appris à s'endormir seule. Quelle différence cela fait dans notre journée! Elle fait maintenant deux vraies siestes dans son propre lit et se couche avant 20h tous les soirs. Et le matin, lorsque je vais la chercher dans son lit, elle m'accueille toujours avec un immense sourire (encore édenté, pas de dents à l'horizon). Un bébé bien reposé, est un bébé heureux. Un bébé heureux, donne une maman heureuse. Vraiment de ce côté, ça va bien!




Ella découvre son entourage avec sa bouche, tout ce qu'elle attrape s'y rend directement. Deux de ses choses préférées à mâchouiller : les tissus et ses pieds! Elle est à cet âge trop mignon, où dès qu'elle est sur le dos, ses jambes s'envolent dans les airs et elle attrape ses pieds pour manger ses orteils avec amour et passion. Mais ce n'est pas tout ce qu'elle mange! Nous avons commencé à introduire quelques aliments et elle adore. Nous faisons le baby-led weaning et ça lui convient parfaitement. En gros, nous passons directement aux gros morceaux et elle peut donc manger la même chose que nous plus rapidement. J'adore la regarder s'affairer sur un fleuret de brocoli ou un quartier de poire mure. Pour l'instant, il y a plus de destruction que d'ingestion, mais cela viendra.




Ella Violette est une petite amour tellement souriante et qui quand elle le veut bien, anime la maison avec ses éclats de rire. Léonard et elle commencent à interagir, lorsque celui-ci arrive à contenir son excitation et ne pas être trop brusque. Mon coeur fond, lorsque cachée derrière un cadre de porte, je les vois s'échanger des sourires ou lorsque j'entends Léonard lui raconter une quelconque aventure. Ça ne fait pas longtemps qu'il lui parle directement au lieu de me demander maman, dis à Ella que [...] comme si Ella et moi partagions un langage secret.

Il lui arrive quand même d'être contrariée et de nous le faire savoir, mais plus souvent qu'autrement on arrive à faire taire ses pleurs avec des chansons. Elle a quelques favorites qui sont garanties de lui arracher d'immenses sourires à travers ses larmes. Quoi que très pratique, c'est un peu gênant de se mettre à chanter Dans la forêt lointaine avec pep et entrain dans un cabinet de médecin.. ou au restaurant. Mais bon, il faut ce qu'il faut!




Avec ses becs plein de bave, avec ses petits doigts qui s'agrippent à mon cou, avec ses yeux gris pétillants, avec ses jambes de ninja qui gigotent tout le temps, avec son crâne aussi doux que dégarni, avec son petit rire saccadé, avec ses joues rebondies, avec ses oooh et ses poaah vibrants, ma fille illumine ma vie.
Tout simplement.




No comments:

Post a Comment

J'adore lire ce que vous avez à dire !